Histoire

2.1.-histoire-de-la-canne

Le voyage de la canne à sucre, le roseau au goût de miel

Herbe tropicale géante d’une hauteur allant de 2,5 à 6 mètres faisant partie de la famille des graminées, la canne à sucre ou par son nom scientifique Saccharum officinarum dite la « Canne Noble » est originaire de l’île de Papouasie-Nouvelle Guinée.

Au fil du temps, cette herbe élancée gorgée de sucre, suit les migrations des habitants des régions de l’océan Pacifique pour atteindre l’Océanie, le Sud-Est asiatique, la Chine du Sud et la vallée de l’Indus en Inde.

L’histoire de l’extraction du sucre de canne commence en Inde. La légende raconte qu’il y a 5000 ans, les indiens savaient déjà extraire le sucre de canne pour fabriquer des liqueurs alcooliques à partir de jus de canne.

Le sucre extrait de la canne voyage en compagnie des caravaniers vers l’Orient et l’Asie Mineure. Il est commercialisé en pains cristallisés et devient un produit de luxe en étant une épice et un remède à la fois.

La canne à sucre poursuit son chemin autour de la Méditerranée. Les Perses envahissent l’Inde et rapportent la canne à sucre et les procédés d’extraction du sucre, qu’ils gardèrent secret pendant 1000 ans.

Les Arabes découvrent ce roseau au goût de miel en livrant bataille aux Perses en 637 avant J-C. Grâce à leur maîtrise des pratiques agricoles, notamment de l’irrigation, ils deviennent des experts dans la culture de la canne et la développent avec succès autour de la Méditerranée jusqu’en Andalousie.

Les régions d’Europe attendront les Croisades, à partir du XIIème siècle, pour s’intéresser à la canne à sucre.
Le mot sucre détient ses racines de l’italien « zucchero », de l’arabe « sukkar », du persan « shekar », lui-même issu du sanscrit « sârkara » mot d’origine indienne.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this page